mercredi 18 janvier 2017

Nous avons 23 grands séminaristes en théologie à Kikwit

 Priez donc le maître de la moisson d'envoyer des ouvriers dans sa moisson! ( Mat.9, 38)
Nos grands séminaristes de la 1ère année de théologie qui ont ont été admis à la prise de la soutane ce lundi 16 janvier, de gauche à droite:  Joel Nzenza (de Bokoro);  Maxime Izansone (de Mushie).·3. Theophile Botuli (de Kiri); Richard Ekembe (de Kiri) et  Rodin Mpamu (de Bokoro).
Ceux qui sont en 4ème théologie: Biongo Narcisse, Botike Arsène, Ebengo Rodrigue, Finzo Trésor, Nkononi Hugues et Nyamazomi Yannick.

Nous avons donc au total  23 grands séminaristes en théologie dont 5 en 1ère année, 7 en 2ème année, 5 en 3ème année et 6 en 4ème année.  
Ceux qui ont fini la philosophie sont en stage dans nos paroisses. La prochaine fois, nous parlerons de ceux qui sont en philosophie à Kalonda.

mardi 17 janvier 2017

Prise de soutane et collation des ministères à St Cyprien Kikwit

Bolato molato mwa etumba,
 bosakola liloba lya Nzambe 
pe bosalela ye na lotale la misa.
Hier à St Cyprien Kikwit, la journée à a été consacrée à la messe solennelle pour la vêture des grands séminaristes de la 1ère année de théologie et la collation des ministères de lectorat et d'acolytat pour ceux de la 2ème et 3ème année de théologie. La messe fut célébrée par son Excellence Mgr Timothée Bodika, évêque de Kikwit.
Pour le compte du diocèse d'Inongo:
-Ont été admis à la  prise de soutane les séminaristes suivants:
1. Théophile BOTULI 2. Richard EKEMBE  3. Maxime Azansone  4. Rodin Mpamu  5. Joel NZENZA

- Ont reçu le  ministère de lectorat:
1. Jonas IPEKE  2. Jean IWULA  3. Hermann MAKO  4. Tristan MONSEMBULA  5. TEddy MWANZA  6. François NGUNA 7. Juvenal NYANGO

- Ont reçu le ministère d'acolytat:
1. Roland ALILO  2. Hugues MANGI   3. Bertin MONSEMBULA  4. Gervais MPETI  5. Crispard MPUTU.
Après la messe, tous se sont retrouvés ensemble pour un moment de convivialité.
"Seigneur Jésus, qui avez daigné vous revêtir de notre corps mortel, nous vous supplions de répandre sur nos séminaristes l'abondance de vos inépuisables libéralités et de bénir ce vêtement nouveau dont nos pères ont fait choix, en place de l'habit séculier, pour symboliser l'innocence ou l'humilité.
 Faites que ces jeunes, qui veulent vous servir, en revêtant ce vêtement se revêtent en même temps de vous, et qu'au milieu des autres hommes, par la sainteté de leur vie, il apparaisse à tous qu'ils vous sont consacrés, à vous, ô Dieu, qui vivez et régnez dans les siècles sans fin. "

lundi 16 janvier 2017

Mgr l'évêque a dit la messe hier à l'hopital général d'Inongo

Le nom de Jésus signifie: «Le Seigneur sauve »
 Malades, vous avez du prix aux yeux de Dieu!
**************************
Ce Jésus dont nous venons de fêter la naissance a une bonne nouvelle pour notre humanité. Cette bonne nouvelle a été annoncée aux bergers puis aux mages. Les Évangiles nous font découvrir les merveilles que le Seigneur a accomplies pour le salut du monde.
Dieu voit la souffrance des siens et il envoie son prophète pour leur annoncer la libération. Tous, même les plus humiliés,  les plus méprisés,les malades...sont amenés à découvrir qu’ils ont du prix aux yeux de Dieu.
 Nous avons là un message d’espérance pour tous. Dieu envoie des prophètes, des prêtres, des témoins pour leur dire qu’ils ont du prix à ses yeux.
 C’est aussi ce message d’espérance que nous trouvons dans la lettre de saint Paul aux Corinthiens. Il s’adresse à des nouveaux convertis. Parmi eux, se trouvent des petites gens, des personnes peu recommandables. Le monde les méprise; mais ils sont amenés à découvrir que le Christ est venu pour tous. Les uns et les autres sont invités à devenir disciples et missionnaires. Jésus les appelle tous à la sainteté, y compris ceux qui sont tombés très bas. Ils ont tous du prix aux yeux de Dieu.
L’Évangile de ce dimanche nous montre Jésus qui vient à Jean Baptiste. Nous n’oublions pas que le nom de Jésus signifie: «Le Seigneur sauve ». Or voilà qu’en ce jour, nous le voyons rejoindre l’humanité blessée par son péché. C’est lui qui a l’initiative.
L’humanité a bien besoin d’être sauvée. Cela, nous le constatons tous les jours. Nous risquons peut-être de nous décourager car ce salut nous paraît bien lointain. Mais saint Jean nous rappelle que Dieu ne nous abandonne pas. Il « nous a aimés le premier ». Nous venons de fêter Noël: c’est l’irruption de Dieu chez les hommes pour leur apporter le salut.

dimanche 15 janvier 2017

IIème dimanche du Temps Ordinaire

Lomingo la Ibale o mobu
**************
Yowani mobatisi alobi: "Tala mwa mpata ya Nzambe oyo akolongola masumu ma bato"!
Abbé Emile Nkumu Nyonyele, prêtre d'Inongo
1ère lecture:« Je ferai de toi la lumière des nations pour que mon salut parvienne jusqu’aux extrémités de la terre » (Is 49, 3.5-6)
2ème lecture: «À vous, la grâce et la paix, de la part de Dieu notre Père et du Seigneur Jésus Christ » (1 Co 1, 1-3)
Evangile:« Voici l’Agneau de Dieu, qui enlève le péché du monde » (Jn 1, 29-34)

jeudi 12 janvier 2017

Voyage par route entre Kiri et Mpenzwa

 Les conditions de voyage...!
On y aperçoit les sœurs Martine et Anuarite en partance pour Mpenzwa, transportées par un chauffeur.
Hier nous avions parlé des conditions de voyage dans notre chère province. Aujourdh'ui, avec des photos à l'appui, nous faisons voir les conditions de voyage entre Kiri et Mpenzwa. Ce tronçon long de 64 km était dans le passé assez praticable malgré les divers ruisseaux et marrais. Le véhicule partait de Mpenzwa pour Kiri et vice versa. Pour le moment, cela n'est plus possible. Les ponts sont détruits par manque d'entretien . Ces photos du 21 Décembre 2016 montrent nos sœurs qui habitent Mpenzwa lors du voyage retour après les vœux de Kiri.
Un autre groupe: elles sont à deux sur une moto avec le chauffeur et derrière, les sacoches
Quand nos sœurs partent de Kiri pour Mpenzwa, elles achètent des vivres qu'elles portent avec elles. Ici une sœur monte sur la moto pour Mpenzwa
La mère générale Kula sur le morceau la planche placée pour traverser un des ruisseaux sur la route de Mpenzwa. On imagine la gymnastique pour y faire passer une moto.
Les motos pour transporter les sœurs de la communauté de Mpenzwa...voyage Kiri- Mpenzwa sur une route de foret qui ressemble de plus en plus à un sentier...deux sœurs sur la même moto avec un chauffeur et les bagages! Dans quelle partie du monde sommes-nous!
O Congo, don béni !

mercredi 11 janvier 2017

Le calvaire de notre peuple continue!

 La flambée des prix des avions
************
Quand aurons-nous un ouf de soulagement? Alors que le peuple continue à croupir dans une misère sans nom, les prix d'avion continuent à flamber. Depuis ce 1er janvier, les passagers à destination de la nouvelle province de Maindombe (Inongo, Bokoro, Nioki, Kiri) devront vider leur portefeuille pour voyager par avion. Même si les prix diffèrent d'une agence à une autre, une chose est sure: on note une augmentation du tarif.
Jusqu'au mois de décembre dernier, par Kin Avia, on payait pour le voyager aller: Kinshasa- Inongo: 220 dollars (plus 10 $ de go pas et 5000 Fc - plus ou moins 5 $ de l’hôtel la ville) pour un total de 235 dollars américains; actuellement l'on paye 245 $ ( plus 10 euro de gos bas et 5 $ du gouverneur de la ville) pour un total de 260 dollars.  De 235 $ on est passé à 260 $ soit 25 dollars de plus.
Pour Kinshasa - Bokoro: même prix ( c'est-à-dire 260 dollars)
Pour Kinshasa- Nioki: 230 dollars
Résumé: un voyage aller retour Inongo- Kinshasa coute: 520 dollars; Bokoro- Kinshasa: 520 dollars; Nioki Kinshasa: 460 dollars. C'est tout simplement incompréhensible. Et ce, pour une heure et 20 minutes de vol! On croirait à un voyage Kinshasa- Europe durant les basses saisons!
Une autre agence propose les prix suivants ( hormis les 10 $ de gos pass et les 5 dollars de l’hôtel  de ville):
Kinshasa- Inongo: 230 $ ( seul aller)
Kinshasa- Bokoro: 230 $ ( aller)
Kinshasa- Nioki: 205 $ ( aller)
Kinshasa- Kiri: 260 $ ( aller)

Cette augmentation de prix, selon  les agences de voyage, est du aux ordres venus d'en haut (taxes à payer) . 
Une question: combien gagne ce pauvre peuple pour payer de tels prix? Un enseignant, l'unique salarié de nos coins, perçoit tout au plus 100$ (cent $) par mois . Avec cette somme, il doit payer les études, les soins médicaux , le manger... de sa famille....!
La seule solution à envisager pour le moment est la route. Mais là encore, elle n'est pas asphaltée et durant la saison de pluie, le voyage est un calvaire. Même la ville de Bandundu n'est pas reliée à Kinshasa par une route asphaltée....!
Par voie fluviale, il faut faire des comptes avec des moyens de transports vétustes, des taxes et des barrières! Un voyage aller- retour dure tout au moins un mois.!
Dans ces conditions, notre peuple est un peuple condamné! Il ne pourra jamais prendre l'avion; son voyage  par route ou par fleuve se transformera en calvaire. 
Oh Congo, don béni de Dieu!

mardi 10 janvier 2017

L'abbé Donat Nshole a été en vacances au diocèse

Le repos fait du bien: l'abbé Donat Nshole à la maison!
*************************
L'abbé Donat et ya Philippe
L'abbé Donat Nshole vient de passer quelques jours au diocèse où il a  visité certaines paroisses. Il a fini son séjour à Inongo centre.
L'abbé Donat et Mgr Bolengo
Au centre d'accueil à Inongo
Avec les abbés Freddy Bolebole, recteur de la propédeutique, et Emmanuel Nzentolo, formateur
 Nous prions pour lui et lui souhaitons un bon travail au centre interdiocésain où il assume actuellement la fonction du secrétaire général ad interim et 1er secrétaire adjoint de la conférence épiscopale nationale du Congo .

lundi 9 janvier 2017

Chorales des garçons: une nouvelle initiative dans nos paroisses

Yembela Nambe na esengo:
nos jeunes chantent le Seigneur!
*****************************
La chorale st Joseph de Ste Croix Bokoro
Depuis quelques années au diocèse, naissent des chorales composées uniquement des jeunes garçons. C'est le fruit de l’apostolat pour attirer ces jeunes, bien souvent désœuvrés et aux prises avec les sectes, à participer à la vie liturgique des paroisses. Pour ne faire que quelques exemples, à la paroisse Ste Famille de Sanga Sanga, nous avons la chorale des garçons St Valentin, à Kutu la chorale St Joseph,
à Makaw la chorale Résurrection,
à Oshwe la chorale douze apôtres 
et à Inongo st Albert la chorale Épiphanie qui  chanté la messe hier à l'occasion de la solennité de l’Épiphanie.
la chorale Épiphanie d'Inongo a animé la liturgie hier à la cathédrale d'Inongo
A propos de la chorale Épiphanie de la cathédrale  d'Inongo, il sied de noter qu'elle est le fruit de l'apostolat de l'Abbé Achille Bongali qui a pris cette belle initiative  dès sa nomination  comme curé de la Cathédrale et ce, avec la bénédiction et les encouragements de Mgr l’évêque,afin d'encadrer les jeunes garçons. Deux laïcs engagés dont le colonel Evariste Bariendera de la police et le Magistrat Alain Mikwa aident à l’encadrement de ces jeunes.
Repas d'ensemble hier à Inongo pour les jeunes de la chorale Épiphanie
Tous ces jeunes qui chantent dans nos chorales  sont une expression de la détermination et de l'amour envers nos églises.
Bino bilenge boyembela Nzambe na nsai !

dimanche 8 janvier 2017

L'Épiphanie du Seigneur. Solennité du Seigneur

Eyenga enene ya Bomimonisi bwa Mokonzi
**************************
Bakonzi banso ba nse bakoya kokumbamela ye, bikolo binso bakokumisa ye.

Les mages arrivent donc à la crèche. Ils y trouvent l'enfant avec Marie sa mère. Ils se prosternent et lui offrent leurs cadeaux.
La crèche dans la cathédrale d'Inongo ( Photo abbé Eric Mbo Mayo)
1ère lecture: « La gloire du Seigneur s’est levée sur toi » ( Is 60,1-6)
2ème lecture: « Il est maintenant révélé que les nations sont associées au même héritage, au partage de la même promesse » (Ep 3, 2-3a.5-6 )
Evangile: Nous sommes venus d’Orient adorer le roi ( Mt 2, 1-12 ) 

Lomingo elamu na bino banso bandeko batangi ya blog na biso !

vendredi 6 janvier 2017

Ya Philippe fêté par les communautés d'Inongo

Mgr Léon Lesambo malgré son age (bientôt 88 ans) et son état de santé, a tenu à être présent. Comme nos évêques s'aiment bien! Esika ezali bolingi, Nzambe azali wana!

Ya Philippe fêté par les communautés d'Inongo en attendant la grande fête du jubilé du 5 Février
Jubilé de 25 ans d'épiscopat: 6 Janv 1992 - 6 Janv. 2016
Mgr Lesambo a participé aux festivités d'Inongo
Abbé Eric Mayo, Mgr Philippe, Mgr Lesambo et la mère Christine Kula
Danses des enfants, des jeunes, des propédeutes,  des sœurs.
Longonya ya Philippe notre père, frère ainé et ami.

Mgr Philippe NKIERE KENA

Mgr Philippe NKIERE KENA
Evêque d'Inongo (2005- )

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE

PETIT SEMINAIRE ST LOUIS DE GONZAGUE
BOKORO

Mgr Jan Van Cauwelaert

Mgr Jan Van Cauwelaert
1er Evêque D'Inongo(1959-1967)

Mgr Léon LESAMBO

Mgr Léon LESAMBO
Evêque Emérite(1967-2005)